Le top départ est lancé en Norvège: lancement commercial en Europe de l’Opel Ampera-e

L’Allemagne, les Pays-Bas, la France et la Suisse sont les prochains pays sur la ligne de départ.

14 déc. 2016

Opel Ampera-e

La nouvelle Opel Ampera-e peut être commandée dès maintenant en Norvège. Le marché norvégien de l’électro-mobilité est le plus développé de toute l’Europe. La production de cette voiture électrique révolutionnaire, dotée d’une autonomie de plus de 500 kilomètres (autonomie électrique, valeur basée sur le nouveau cycle européen de conduite, en km: > 500, valeur provisoire), montera graduellement en puissance de manière à ce qu’un nombre limité de modèles Ampera-e soient disponibles pendant la phase d’introduction.

 

Le lancement sur le marché européen sera ainsi progressif. Ce faisant, Opel fournit en premier lieu les différents pays dotés d’une infrastructure électrique existante et/ou qui ouvrent de nouvelles perspectives pour le marché de l’électro-mobilité. Après la Norvège au printemps 2017 suivront l’Allemagne, les Pays-Bas, la France et la Suisse. Avec l’accélération de la capacité de production, la plupart des autres marchés européens seront livrés dans le courant de l’année ainsi qu’en 2018.

Opel Ampera-e

Choisir la Norvège comme premier pays du lancement de ce modèle va de soi: la Norvège est de loin le marché européen le mieux développé en matière de voitures électriques. Un total de 100’000 véhicules alimentés par batterie circulera bientôt sur les routes de Norvège, un résultat motivé par des mesures politiques incitatives: la taxe sur la circulation routière est supprimée lors de l’achat de véhicules électriques neufs et la taxe sur la valeur ajoutée est supprimée lors de l’achat et du leasing. De plus, la taxe sur les véhicules est relativement faible et la taxe sur les véhicules de société électriques est deux fois moins élevée que de coutume. Une absence de frais liés à l’utilisation des routes à péage et des bacs, des places de stationnement gratuites en ville et l’autorisation de conduire sur les voies de bus font le reste. Résultat: la part des voitures électriques sur le total de ventes de véhicules neufs en Norvège est depuis plusieurs années la plus élevée dans le monde. Cette part s’élevait à 22 % en 2015 pour atteindre plus de 30 % dans certaines parties du pays.

Opel Ampera-e

«Dès le début, nous avons constaté que la disponibilité de l’Ampera-e allait être dans un premier temps limitée, en raison des capacités de production prédéfinies de l’usine américaine d’Orion, dans le Michigan. Nous nous sommes donc décidés pour un lancement commercial progressif, programmé dans un premier temps dans les pays qui disposent d’une infrastructure adaptée ou qui mettent tout en oeuvre pour devenir pionniers sur le marché de l’électro-mobilité. Nous démarrons en Norvège pour ensuite accélérer en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Suisse», déclare le directeur des ventes du groupe Opel, Peter Christian Küspert. «Nous restons ainsi suffisamment polyvalents pour modifier à court terme notre planification ou pour considérer d’autres pays dans le cas où l’environnement politique était amené à changer ou que de nouvelles mesures incitatives en faveur de l’électro-mobilité voient le jour. Notre objectif est de disposer de suffisamment de capacités d’ici à 2018 pour être en mesure de livrer un nombre raisonnable de véhicules dans la plupart des marchés. À l’heure actuelle, des distributeurs Opel spécialistes des véhicules électriques ont été sélectionnés pour prendre en charge la vente de modèles Ampera-e. La Norvège fait ici figure d’exception: le best-seller potentiel d’Opel sera commercialisé sur tout le réseau.»


L’Opel Ampera-e établit de nouveaux critères en matière d’électro-mobilité grâce à une autonomie de plus de 500 kilomètres, au moins 100 kilomètres de plus que son meilleur concurrent présent sur ce segment. Selon les schémas de vitesse définis du test WLTP («Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure»), l’autonomie en cycle de conduite devrait atteindre plus de 380 kilomètres. Dans la pratique, nous relativisons ces valeurs dans le cadre d’une utilisation quotidienne du véhicule en prenant en compte le style de conduite personnel et les facteurs d’influence, tels que la température extérieure ou l’état de la route.


«Faire le plein» à une borne publique de recharge rapide à courant continu de 50 kW ne prend que 30 minutes. La batterie lithium-ion dernière génération de l’Ampera-e peut alors encore parcourir 150 kilomètres (valeur moyenne selon les tests provisoires du NEDC).